Frida Kahlo autoportrait

À partir du quinzième siècle, au début de la renaissance, les artistes ont commencé à être identifiés comme des personnages importants en se représentant eux-mêmes comme sujet principal. À cette époque, avec l’avènement du portrait sur panneau, les artistes essayaient de se représenter sous plusieurs formes d’autoportrait. C’est ainsi qu’en 1433, l’artiste Jan Van Eyck se représenta comme un homme avec un turban. Cet autoportrait fut reconnu comme la plus ancienne des représentations sur un panneau. Ce genre de représentation fut vénérable, mais pas jusqu'à la Renaissance. Avec l’augmentation de la richesse et l'intérêt de l'individu en tant que sujet, ce genre est devenu vraiment populaire.

Un autoportrait peut-être un portrait de l'artiste ou un portrait d’un groupe de personnes. Plusieurs peintres représentaient des individus spécifiques, ou eux-mêmes sur des panneaux. Aussi ceux-ci peuvent peindre des figures religieuses ou d’autres types de composition sur tableaux. Ces peintures ne sont pas destinées au public pour décrire des personnes réelles comme eux-mêmes, mais les faits sont connus au moment où l'artiste présente l’autoportrait.

Les survivants des scènes médiévales et de la renaissance ont été représentés à l'aide d'un certain nombre de personnes réelles servant de modèles.

Ces représentations incluent souvent l'artiste, ce qui donne à l'œuvre une fonction multiple comme le portrait et l’autoportrait. Dans ces œuvres, l'artiste apparaît généralement comme un visage dans la foule ou un groupe, souvent vers les bords ou les coins de l'œuvre et derrière les principaux participants. Cela a abouti au dix-septième siècle avec l'œuvre de Jan de Bray.

En 1434, dans le célèbre portrait d'Arnolfini, l’artiste Jan van Eyck est probablement l'un des deux personnages représentés. L’œuvre de l’artiste Van Eyck a ainsi inspiré Diego Velázquez, et il s’est représenté comme le peintre de « Ménines » en 1656. Ce fut une époque prospère pour l’artiste, étant donné qu’il était le peintre de la famille royale et était censé représenter les sujets principaux de la peinture.

Albrecht Dürer est un artiste peintre qui utilise le style naturaliste, il représenta un garçon de 13 ans en 1484 dans l’une de ses œuvres. Plus tard, il représenta plusieurs tableaux comme un marchand en arrière-plan de scènes bibliques, il représenta aussi le portrait de Jésus Christ.

A l’âge de 60 ans, Leonardo de Vinci a peint un portrait de lui, aux alentours de 1512. Les artistes peintres reproduisirent souvent l'apparence de Léonard de Vinci sur des tableaux.

Rembrandt a peint une série de plusieurs autoportraits au début du dix septièmes siècles. En 1637, l’œuvre « le fils prodigue de la Taverne » représenta l'un de ses premiers autoportraits avec la famille incluant probablement Saskia, sa femme. L'une des premières représentations d'un membre de la famille dû à un artiste célèbre. À partir du dix-septième siècle, les peintures de la famille et de la profession, y compris la représentation de l'artiste, sont devenues de plus en plus courantes.