Léonard de Vinci

Vers 1510, dans la « Biblioteca Reale » à Turin, le portrait d'un homme dessiné à la craie rouge est largement accepté comme un autoportrait de Léonard de Vinci. On pense que Léonard de Vinci a dessiné cet autoportrait vers l'âge de 60 ans. Ce portrait a été largement reproduit et est devenu une représentation iconique de Leonardo comme un grand penseur et un homme de la Renaissance.

Ce portrait est tracé à la craie rouge sur papier. Il représente la tête d'un vieil homme en vue de trois quarts, tourné vers la droite du spectateur. Le sujet se distingue par ses longs cheveux et la barbe à longues ondulations qui se jettent sur les épaules et la poitrine. La longueur de la chevelure et de la barbe est rare chez les portraits de la Renaissance et suggère, comme aujourd'hui, une personne pleine de sagesse. Le visage a un nez aquilin et est un peu marqué par des rides profondes sur le front et des poches sous les yeux. Il semble que l'homme a perdu ses incisives supérieures, provoquant l'approfondissement du sillon nasal.

Les yeux regardent vers l’avant, voilés par de longs sourcils, avec une expression de solennité et de désillusion. Si c'est effectivement un autoportrait de Léonard de Vinci, son attitude peut s'expliquer par le fait qu'à cette époque, sa carrière tendait vers sa fin, et qu’il n’était plus à la mode. Le dessin a été tracé en traits fins, ombré par des hachures et exécuté avec la main gauche, comme c'était l'habitude de Léonard de Vinci. Le document contient des marques brunâtres causées par l'accumulation de sels de fer en raison de l'humidité. Il se trouve à la bibliothèque royale de Turin, en Italie, et n'est généralement pas visible par le public en raison de sa fragilité et de son mauvais état.

Actulement, ce dessin est loin d'être universellement accepté comme un autoportrait.

L'identification du dessin comme étant un autoportrait de Léonard de Vinci a été fait au 19e siècle, et est fondé sur la similitude de la personne assise sur le portrait de Léonard. D'un autre côté, Frank Zöllner dit « ce dessin à la craie rouge a largement déterminé notre idée de l'apparence de Léonard de Vinci, car il a été longtemps considéré comme son seul véritable autoportrait ». Aujourd'hui, il est considéré comme un faux, ou au mieux une copie. De fréquentes critiques de la fin du 20e siècle pensent que ce dessin représentait un homme d'un âge plus avancé que Léonard alors qu’il est mort a de 67 ans. Il a été suggéré qu’il représentait le père de Leonardo.

Il est admis que ce dessin est authentique, et à été réalisé par Léonard de Vinci. D’autres portraits de Léonard de Vinci réalisés par d'autres artistes existent, datant apparemment du début du 16e siècle. Plusieurs autres portraits sont connus pour avoir été faits après sa mort.

Plusieurs portraits de Leonardo jeune et vieux, l’un d’eux est la statue de David de Verrocchio qui représenterait Leonardo jeune. Des critiques soupçonnent que Leonardo De Vinci se trouve dans la partie inférieure droite de la peinture « l'adoration des Mages ».